Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 17:37

- PROPRIÉTÉS DE LA PEINTURE - 

 

La proportion et le type de pigment, de liant et de solvant dans la formule d'une peinture affectent ses caractéristiques essentielles : l'opacité, la brillance, la durabilité, la consistance et le temps de séchage. Ces facteurs déterminent si une peinture convient ou non à votre projet.

 

·          Le Temps de séchage est le temps pris par le solvant pour s'évaporer et par le liant pour sécher, jusqu'à laisser une pellicule de peinture sèche. Une peinture est dite sèche quand elle est sèche au toucher, elle est dite dure quand le liant est totalement  solidifié ou oxydé.

 

·       La Réversibilitédésigne l'aptitude d'une peinture à être réactivée ou liquéfiée de nouveau, par application de son solvant. exemple, la gouache sèche, l'aquarelle - qui sont des «peintures à l'eau » - sont réversibles par l'emploi d'eau. Une peinture est irréversible quand le film de peinture n'est pas ré activable. Cela se produit quand le liant s'est oxydé, sa structure moléculaire est alors définitivement passée de celle d'un liquide à celle d'un solide. Les peintures à l'eau contenant des liants synthétiques et les peintures à l'huile sont irréversibles. Les peintures irréversibles sèches peuvent se retirer avec certains produits chimiques.

 

·          L'Opacitédésigne l'aptitude d'une peinture à couvrir une autre couleur en la cachant totalement, sans effet de transparence, de couleur « fantôme ».

 

·          La Durabilitéd'une peinture est sa durée de résistance au climat et à l'abrasion jusqu'à ce qu'elle craquelle; elle est déterminée par sa capacité de résistance aux rayures et aux chocs.

 

·          La Stabilitéest la résistance d'une peinture à la chaleur et à la lumière ultraviolette.

 

·          Le Fini ou la Brillancedécrit pour une peinture son niveau de lustre une fois sèche. La plupart des peintures en bâtiments existes différents finis: mat, semi mat, satiné, semi brillant, brillant, très brillant. Gardez à l'esprit que votre surface peinte aura l'éclat de la dernière couche passée: même si les premières couches sont brillantes, le travail sera mat avec une couche finale mate.

·      L'Épaisseur est la mesure de la pellicule sèche d'une peinture. Contrairement aux idées reçues, une couche épaisse est davantage susceptible d'être endommagée qu'une couche fine. Il est ainsi préférable de recourir à deux ou trois couches fines plutôt qu'à une seule couche épaisse.


 

 

Les peintures à l'huile comme les peintures à l'eau présentent des avantages et des inconvénients, ainsi l'adoption d'une peinture est-elle liée aux besoins spécifiques de votre projet: la nature de la surface, l'arsenal technique requis, les délais de travail impartis, comme votre degré d'expérience. Vous pouvez consulter un détaillant ou un fabricant si vous avez un doute sur un produit ou, mieux encore, un peintre professionnel, rien ne valant l'expérience lorsqu'on s'attaque à un chantier.

 

La qualité est un critère important dans le choix d'une peinture. Certaines compagnies sont plus soigneuses que d'autres dans la fabrica­tion et sélectionnent des ingrédients de plus grande qualité. Le coût de la peinture représentant une part faible du budget dévolu à un projet de peinture décorative, acheter une marque quelconque par souci d'économie ne me parait pas être un choix judicieux. Beaucoup de peintures bas de gamme utilisent des ingrédients de qualité incertaine produisant des films fragiles, les rendant peu couvrantes et obli­geant donc à recourir à de nombreuses couches et à perdre du temps. Si votre budget est limité, recherchez plutôt les promotions sur les bons produits.

 

 

VISION COMPARATIVE DE DIFFÉRENTES COMPOSITIONS DE PEINTURES

 

Type de peinture

Composition (Pigment + Liant + Solvant)

Consistance

 

 

 

 

Latex

pigment + résine polymère + eau

liquide concentré

pot métallique

Glycéro

pigment + résine glycérol + essences minérales

liquide concentré

pot métallique

Huiles d'artistes

pigment + huile de lin + térébenthine

pâte

tube

Gouache

pigment + gomme arabique + eau

pâte

tube

Acrylique

pigment + résine polymère + eau

pâte

tube

 

 

- LE GLACIS - 

 

Une grande partie des travaux de peinture décorative est exécutée avec des glacis de différents types. Par conséquent notre technique essentielle est le glaçage, dans laquelle deux couleurs translucides se recouvrent, plutôt que ne se mélangent, pour en créer une troisième.

Dans sa forme première, un glacis est un liquide transparent auquel est ajouté de la couleur. En incorporant du véhicule dans la peinture, on la modifie pour en faire également un glacis. Le surcroît de liant et de solvant la rend translucide, si bien qu'appliquée sur une couche de fond, elle lui apportera de la profondeur et de l'éclat, en changeant son aspect et sa couleur sans l'obscurcir.

REMARQUE: Ne pas confondre glacis et vernis: le glacis a une couleur et crée de la texture, le vernis, lui, est totalement transparent et sert protéger le travail.

 

 

- PROPRIÉTÉS DU GLACIS - 

 

Comme pour une peinture, la proportion de pigments, de liant et de solvant dans la composition d'un glacis en détermine les caractéristiques physiques.

 

·      Le Temps de séchage d'un glacis doit être suffisamment long pour permettre de travailler la surface parfois plusieurs fois de suite et ne sécher puis durcir, qu'une fois le travail achevé.

 

·      La Réversibilité ou l'Irréversibilitéd'un glacis dépend de son liant. Comme pour les peintures, les glacis réversibles sont réactivés par l'application de leur solvant sur le film sec; une fois secs, les glacis irréversible ne se retirent qu'à l'aide de certains produits solvant chimiques.

 

·      La Transparenced'un glacis dépend de son degré d'aptitude à laisser filtrer la lumière et à refléter la surface d'en dessous.

 

·      La Résistanceest généralement faible à cause de l'extrême finesse du film déposé. Plus il y a de solvant dans le glacis, plus le film est faible, plus grande est la proportion de liant, plus le film est résistant. Parc que les glacis sont appliqués en couches fins et qu’ils sont peu résistants aux rayures, une couche de vernis protecteur est souvent requise.

 

·      Le Fini ou la Brillancevarie de mat à très brillant, en fonction de la nature des ingrédients du glacis et de leur proportion. Le plus souvent mélangés manuellement, les glacis ne présentent pas un niveau de brillance prédéterminé. Gardez à l'esprit que le travail aura l'éclat de la dernière couche, ainsi, si vous appliquez un vernis sur le glacis, le travail aura la brillance de la dernière couche de vernis.


- CHOISIR LE BON MEDIUM - 

Le choix du bon médium dépend de plusieurs facteurs : la nature et la taille du projet, le type de décor choisi, les conditions climatiques, la poussière, les contraintes de temps et votre niveau d'habileté. Le système à l'eau comme le système à l'huile présentent des avantages et des inconvénients, et pouvoir les mesurer vous aidera à faire le bon choix

 

 

- COMPATIBILITÉ DES SYSTÈMES - 

 

La peinture décorative nécessite souvent de nombreuses étapes de glaçage et de reglaçage, parfois dans un système différent. L'eau et l'huile peuvent se combiner au cours d'un même décor, mais si cela n'est pas fait proprement, il peut en résulter une mauvaise adhérence ou une dégradation de la peinture. Il faut donc bien comprendre ce qu'est la compatibilité et s'assurer que les surfaces sont totalement sèches c'est à dire dure dans le cas d'une couche à l'huile, avant de passer à l'étape suivante. Glacer sur une couche de fond mate n'est pas recommandée car elle « boira » le glacis par porosité. Glacer un fini brillant est délicat car il fait « friser » le glacis et le fait perler. Une peinture à l'huile semi mate est la couche de fond la plus versatile.

 

 

- MÉDIUMS À L'HUILE - 

Avantages

Inconvénients

Temps de séchage long, donnant plus de temps pour parfaire les effets et permettant des pauses dans le travail

Temps de séchage long obligeant à de longues attentes entre les étapes et exposant longtemps la surface humide à la poussière

Solides, durables, même en extérieur

Susceptible de jaunir, même si on peut en atténuer les effets

Existent dans un grand choix de coloris, de brillances

Et de consistances

Nécessitent l'emploi de produits inflammables émettant des vapeurs dangereuses

Similarité des couleurs entre leur forme humide et leur forme sèche qui facilite le mélange et la recherche du ton souhaité

Leur nettoyage prend du temps

                                          

 

 

- MÉDIUMS À L'EAU -

 

Avantages

Inconvénients

Séchage rapide, limitant l'attente entre les étapes, poussant à la spontanéité du geste et limitant les salissures par la poussière

Le temps d'ouverture est faible, laissant moins de temps pour effets complexes ; les marques de pinceaux sont difficiles à faire, disparaître; le travail sur grandes surfaces est délicat

Les irréversibles sont durables et stables pour les couleurs

Les réversibles sont fragiles et doivent êtres fixés avec des produits non aqueux

Existent dans un grand choix de couleurs, de conditionnements, de fluidités, de textures

Les peintures à l'eau sèchent un ton plus foncé que leur couleur d'origine, il faut donc tester les couleurs avant de travailler

Pas d'effet jaunissant; peuvent donc s'utiliser dans des endroits sombres et sur des fonds blancs

Un vernis acrylique peut faire virer au jaune un glacis à l'huile

Les glacis sont très transparents et restent « frais »

Par temps très froid, la peinture polymère peut se transformer en un film fragile et blanchâtre

Les produits associés sont inoffensifs

Incompatible avec certaines surfaces

Le nettoyage à l'eau est facile et rapide

Les irréversibles nécessitent des pinceaux synthétiques car ils abîment les soies naturelles, qui doivent être souvent rincées pour ne pas sécher en cours de travail

 

 

 

·           le glacis à l'huile peut aller sur un fond à l'huile, avec peu ou pas de préparation.

·           le glacis à l'huile peut aller sur un fond à l'eau, avec peu ou pas de préparation.

·           le glacis à l'eau ne peut pas aller sur un fond à l'huile, à moins que la surface ne soit spécialement préparée 

Sur une couche de fond à l'huile, semi mate ou satinée.

·           Tout type de glacis à l'huile convient; pas de ponçage requis.

·           Avant un glacis acrylique, poncez un peu la surface pour donner du « mordant ».

·           Avant un glacis à l'eau réversible (gouache, bière), la surface doit être dégraissée pour éviter que le glacis ne frise.

 

Sur une couche de fond à l'huile, semi brillante ou brillante.

·           Tout type de glacis à l'huile convient, après un léger ponçage de la surface.

·           Avant un glacis acrylique, poncez la surface pour donner du « mordant » ou employez un abrasif chimique.

·           Les glacis à l'eau réversibles ne conviennent pas, même après ponçage.


 

Sur une surface glacée à l'huile

·           Tout type de glacis à l'huile convient, pas de ponçage requis.

·           Avant un glacis acrylique, poudrez légèrement la surface au blanc de Meudon; pas de ponçage requis.

·           Avant un glacis à l'eau réversible (gouache, bière), poudrez légèrement la surface au blanc de Meudon (voir plus bas) ; pas de ponçage requis.

 

Sur une couche de fond à l'eau (toutes brillances)

·           Tout type de glacis à l'huile convient, pas de ponçage requis.

·           Tout type de glacis acrylique convient, pas de ponçage requis.

·           Tout type de glacis à l'eau réversible (gouache, bière) convient; pas de ponçage requis (sauf sur latex semi brillant pour créer du mordant)

 

 

- « DÉGRAISSER » UNE COUCHE DE FOND À L'HUILE POUR UN GLACIS À L'EAU RÉVERSIBLE -

 

Lorsqu'on applique un glacis à l'eau sur une couche de fond à l'huile, il se produit un effet de « perlage », le fond rejetant le glacis qui se met à friser. Plus le glacis est aqueux, plus le phénomène est important. En revanche, un glacis épais frise moins.

Poncez la surface avant de la passer au blanc de Meudon. Utilisez un tampon de papier de verre avec un grain de 220 et appliquez une forte pression sauf sur les bords pour éviter de les salir. Époussetez énergiquement.

Plongez une éponge humide (de mer ou industrielle) usagée dans du blanc de Meudon ou préparez un mélange de blanc de Meudon et d’eau et appliquez-le à l'aide d'un vieux spalter ou d'une brosse ronde. Frottez énergiquement toute la surface, puis rincez-la à l'eau claire avec une éponge. On peut parfois se contenter de mettre un peu de blanc de Meudon directement dans le glacis à l'eau.

Il existe des alternatives au mélange eau + blanc de Meudon : le dégraissant abrasif commercial (dont l'odeur est forte et qui n'est efficace que 30 minutes), le vinaigre blanc et une solution de bois de Panama diluée dans de l'eau chaude (une cuillerée de copeaux pour 80 cl d'eau) Essayez chacune des trois solutions et choisissez celle qui convient le mieux à votre surface (selon la taille, le relief, la facilité de travail)

 


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de erasmedesigner.over-blog.com
  • : L'art de vivre est un bien vaste sujet, ce blog permettra d'en montrer certains aspect
  • Contact

Recherche

Liens